kits navals de jcs

kits navals de jcs

Le gouvernail (II)

Comme précisé précédemment j'ai préféré coller les fémelots sans les avoir peints au préalable. Ces fémelots doivent épouser précisément la carène. Au cours de l'ajustement et du collage, la peinture peut être endommagée ou sauter. Il peut aussi y avoir des traces de colle sur les bords. Aussi ai-je préféré les peindre après leur fixation. J'ai utilisé de la colle à deux composants de façon à pouvoir repositionner les pièces si nécessaire.

Etant incapable de peindre ces fémelots à main levée sans déborder, j'ai fixé du papier collant à la limite des pièces et j'ai ainsi pu peindre sans problème. Deux couches de noir mat. Voici le résultat à la sortie de l'atelier de peinture :

 

CIMG0715.JPG

 

Sans les bandes de protection :

 

CIMG0742.JPG

 

Pas mécontent du résultat. Cela semble assez propre. Qu'en pensez-vous ?

Dernière étape, mise en place du safran, avec délicatesse. Croyez-moi, le safran pivote, plus à bâbord qu'à tribord, mais il pivote.

 

CIMG0751.JPG

 

Prochaines étapes :

- mise en place d'une braie à la hauteur du trou de jaumière. Le trou de jaumière, situé sous la voûte d'arcasse, accueille la mèche (partie haute) du safran. Cette braie, faite d'une toile à voile ou d'une peau de cuir, assure l'étanchéité du passage de la mèche du gouvernail dans le trou de jaumière.

- mise en place de la sauvegarde du gouvernail, le rôle de celle-ci étant d'empêcher la perte du safran. Cette sauvegarde est constituée d'un gros cordage ou d'une chaîne. Un talonnage de la quille peut engendrer un dégondage du safran et sa perte s'il n'est pas sécurisé.



16/04/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres