kits navals de jcs

kits navals de jcs

Présentation du H.M.S. Victory

Un peu d'histoire

 

Le H.M.S. Victory était un bâtiment de 1er rang puisqu'il était armé de plus de 100 canons, disposés sur trois ponts. Peu de vaisseaux de cette catégorie furent construits en raison de leur coût excessif, tant à la construction, qu'au fonctionnement et en entretien.

Le H.M.S. Victory est le cinquième du nom. Sa construction fut décidée pendant la Guerre de Sept Ans (1756-1763). Elle débuta en 1759 à l'arsenal de Chatham (Angleterre). Le bâtiment fut lancé en 1765, alors que la paix était revenue.

Les premiers essais en mer eurent lieu en 1769. Il fut armé le 12 mars 1778 et effectua son service en mer de la Manche, 9 mois en mer, 3 mois à terre. Il subit un grand carénage en 1787-1788. Suite à la détérioration des relations entre la Grande Bretagne et l'Espagne, le H.M.S. Victory est envoyé en Méditerranée où il y restera en service jusqu'en 1805.

Après la bataille de Saint-Vincent le 14 février 1797, le bâtiment fut rayé de la liste de la Navy en raison du mauvais état de sa structure. Il fut désarmé et utilisé comme hopital pendant une année. L'Amirauté décida de le transformer en ponton prison. La Royal Navy s'y opposa et le bâtiment bénéficia à nouveau d'un grand carénage dont le coût fut supérieur à celui de sa construction. Il reprend la mer et son service en Méditerranée en mai 1803 sous le commandement de l'amiral Lord Nelson. En septembre il participe au blocus de la flotte franco-espagnole devant Cadiz. Le 21 octobre 1805, se déroula la bataille de Trafalgar opposant la flotte britannique à la flotte franco-espagnole. Au cours de cette célèbre bataille, Lord Nelson fut mortellement blessé et le H.M.S. Victory sévèrement endommagé. Il reviendra à l'arsenal de Chatham. Après réparation, il fut affecté en Baltique, puis utilisé comme transport de troupe. Le bâtiment termina son service actif le 28 novembre 1812.

 

Le H.M.S. Victory fut conçu par Sir Thomas Slade. Il est considéré comme son chef d'oeuvre. Au XVIIIe siècle, la construction navale n'était pas aussi précise que de nos jours. A son lancement le vaisseau s'enfonça neuf pouces plus profondément que prévu et il a fallu ajouter 38 tonnes de ballast côté bâbord pour équilibrer le bateau.

 

Le bâtiment fait toujours partie de la Royal Navy. Après avoir été restauré tel qu'il était en 1805, le bâtiment est un navire musée en cale sèche au port de Portsmouth.

 

Sources

 

Anatomy of the Ship, "The 100-gun ship VICTORY", John McKay, Conway Maritime Press.

 

La maquette

 

Modèle d'Artesania Latina au 1/84e

 

Dimensions :

  • longueur : 1250 mm
  • hauteur :   850 mm
  • largeur :    450 mm

 

Une photo de la boîte. Les couleurs sont un peu passées, c'est ce qui m'a permis d'acquérir ce modèle avec un rabais significatif (modèle d'exposition).

 

 

Voici le contenu de la boîte. N'apparaissent pas les couples et la fausse quille puisque le chantier a déjà démarré. Présentation du manuel d'instructions.

 

 

Un peu plus de détails ...

 

 

Superbes plans à l'échelle 1:1. On en ferait des posters !

 

 

La mâture ...

 

 

Les voiles ...

 

 

Plans semblant bien documentés et manuel d'instructions ilustré de nombreuses photos. 74 étapes de construction.

 



06/01/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres